Richard Ferrand construira la politique logement de Macron

politique logement ministre richard ferrand

La présidence Macron est en marche. Il a tout d’abord nommé comme 1er ministre Edouard Philippe puis la composition du Gouvernement a été dévoilée mercredi 17 mai 2017. Richard Ferrand est le ministre en charge du logement mais pas seulement…

En effet, Richard Ferrand prend en charge le ministère de la « Cohésion des territoires ». Ce nouveau portefeuille ministériel résulte de la fusion de celui du Logement ainsi que celui de la ville et de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales.

Il l’a lui même confirmé, il suivra le projet du président de la République pour lequel il a été élu : « Il y a un projet présidentiel qu’à porté Emmanuel Macron, et il y a maintenant un Gouvernement chargé de l’appliquer ».

Quels dispositifs fiscaux avec Richard Ferrand ?

Richard Ferrand a annoncé qu’il maintiendrait « une stabilité législative sur le logement ». Cette prise de position va dans le sens de ce qu’Emmanuel Macron avait annoncé. Il n’envisageait pas, dans l’immédiat, de nouvelles lois portant sur les investissements immobiliers locatifs.

Il appartiendra donc au nouveau ministre d’évaluer les dispositifs actuels (Pinel, Cosse, Censi-Bouvard…) avant de décider dans quelles mesures une nouvelle loi serait nécessaire. Comme il le précise: « Le cadre législatif a été posé, l’enjeu est de parfaire ce qui a été mis sur les rails et d’accompagner la dynamique lancée ».

L’intégration du ministère du logement au sein d’un ministère plus large suit la logique du projet du candidat Emmanuel Macron. Il précisait que les mesures dans le domaine du logement devaient être portées avec cohérence par les politiques des villes et l’aménagement du territoire. Ainsi, une réflexion plus large devra permettre une action publique plus efficace.

Richard Ferrand portera la réforme de la taxe d’habitation

Richard Ferrand devra mener la réforme d’Emmanuel Macron portant sur la suppression de la taxe d’habitation.

L’objectif du Président de la République est d’exonérer 80% des français de la taxe d’habitation. Il s’agit des contribuables dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 20 000 euros par an. La mesure devrait entrer en vigueur progressivement sur les 3 prochaines années du quinquennat.

Le projet est ambitieux puisqu’il s’agit de réformer un système existant depuis plus de 40 ans qui dépend, pour la majorité des logements, de la valeur locative du bien basée sur de critères aujourd’hui inapproprié. Il devra également faire preuve de détermination pour faire face à la grogne qu’a déjà manifesté l’association des maires de France s’oppose à la perte financière que cela représenterait.

 

L’ambition de Richard Ferrand est de « muscler l’action publique » pour faire de chaque commune, département, région un territoire d’excellence !

FacebookTwitterGoogle+Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *